2ème année de Master/DEA

La décision en situation complexe entre une éthique normative ou une éthique reposant sur la discussion. Exemple en périnatalogie: les Interruptions Sélectives de Grossesses

Auteur: 
Legendre Claire-Marie
Date de publication: 
2007
Fichier attaché: 

Type de document:

Résumé: 
La périnatalité est un des domaines de la médecine où les prises de décision sont les plus difficiles. En ce qui concerne les interruptions de grossesses, quelle qu’elle soit, il ne s’agit jamais de décisions faciles à prendre. En effet, une décision d’arrêt de vie foetale est difficile à concevoir pour les parents qui souhaitent au contraire donner la vie à un enfant, qui pour eux est déjà réel au moment de la décision. Une multitude de facteurs entre en compte lorsqu’il s’agit de décider d’une interruption de grossesse et le nombre ainsi que la complexité de ces facteurs augmente lorsqu’il s’agit d’une ISG. Le but de notre travail était de définir les critères qui influent sur la prise de décision du couple dans le cas d’une ISG sur grossesse gémellaire bichoriale-biamniotique, puis tenter de déterminer si ceux-ci sont rigides et relèvent d’une norme enfermés dans un cadre normatif ou bien s’ils sont adaptatifs et prennent en compte la singularité des situations. Afin d’étudier cette question, nous avons effectuer des entretiens semi-directifs auprès de plusieurs gynécologues-obstétriciens de CPDPN. En conclusion, il apparaît (selon nos résultats) que les ISG relèvent de critères adaptatifs. Les médecins semblent attacher une grande importance à la parole, à la discussion et au libre choix des parents et tentent de les y aider au maximum. Les praticiens semblent tous d’accord pour affirmer que chaque situation est singulière et ne peut être résolue de la même manière que la précédente.

Le "bébé double espoir". Entre règles et pratiques

Auteur: 
Leporrier Jérémie
Date de publication: 
2007
Fichier attaché: 

Type de document:

Regard des associations de patients sur le processus d'information dans la recherche biomédicale

Auteur: 
Franrenet Sandra
Date de publication: 
2007
Fichier attaché: 

Type de document:

De la comparution pénale du malade mental déclaré irresponsable

Auteur: 
Causse Françoise
Date de publication: 
2007
Fichier attaché: 

Type de document:

Résumé: 
Les pratiques concernant le malade mental irresponsable (relevant d’un article 122-1 alinéa 1), se modifient sensiblement depuis quelques années. Au coeur de ces changements, la proposition d’une audience pénale spécifique, en sa présence, est une question soulevée en 2003 par le projet Perben. Depuis, elle n’a pas vraiment quitté le devant de la scène, au travers d’un débat national entre psychiatres, magistrats et associations. L’auteur s’intéresse à deux aspects de ce sujet : le premier est celui du comment et pourquoi les magistrats, les psychiatres, la société en sont arrivés à remettre en question un présupposé ancien et stable datant du XIX ème siècle qui consistait à écarter le malade irresponsable de la procédure. Le second est de savoir si cette comparution participe à la guérison du malade ou si elle répond à d'autres impératifs. Pour ce faire, l’auteur a réalisé une bibliographie des principaux auteurs s’étant exprimés sur le sujet, puis un questionnaire semi-directif proposé à 10 acteurs locaux (psychiatres-experts, des magistrats et psychologues d’associations). Les résultats sont présentés et discutés. Ils indiquent qu’il s’agit d’un sujet d’intérêt pour les acteurs de terrain. Leur représentation de ce malade reflète l’évolution de ce qui lui est proposé. A l'origine de cette remise en question, se trouve la trame complexe des modifications de la place de l'homme dans la société, de sa façon d’envisager les risques de l’existence et mais aussi des nouvelles valeurs sociales. L'intérêt thérapeutique du malade semble plus évoqué que pragmatique. Il s'agit plutôt d’une tentative de réassurance sociale « symbolique ». Ces résultats posent aussi la question du rôle du psychiatre auprès du malade et du message qu’il souhaite transmettre dans cette période de mutation.

Admission du sujet âgé en réanimation: L’âge influence-t-il l’accès aux soins?

Auteur: 
Borel Marie
Date de publication: 
2007
Fichier attaché: 

Type de document:

Hospitalisation sans consentement: faut-il en définir les indications?

Auteur: 
Trojak Benoit
Date de publication: 
2006
Fichier attaché: 

Type de document:

Information préopératoire sur la qualité de vie après (pharyngo-)laryngectomie totale et consentement éclairé. Analyse du point de vue de 36 patients

Auteur: 
Mouret Pierre
Date de publication: 
2006
Fichier attaché: 

Type de document:

Résumé: 
La (pharyngo-)laryngectomie totale garde des indications bien codifiées. Elle est encore réalisée deux à trois mille fois par an en France en dépit des protocoles de préservation laryngée permis par les progrès de la radiothérapie et l’avènement de nouvelles chimiothérapies. Elle pénalise sévèrement la qualité de vie des patients pour un pronostic qui reste globalement médiocre. Cette étude constitue une évaluation de l’information préopératoire sur la qualité de vie après l’intervention et par conséquence du consentement permis. Elle analyse le point de vue de 36 patients opérés dans différents centres de la Lorraine avec un recul minimum de 12 mois après la fin du traitement initial (76,7 mois en moyenne) et en rémission complète. Le recueil des données se fait du 1er aout 2005 au 16 janvier 2006 au cours d’un entretien directif à partir d’un questionnaire issu de ceux validés par l’EORTC (39 questions). Bien que la plupart des patients jugent que l’information délivrée est suffisante (72,2 %) et adaptée (80,5 %), il existe un manque d’information concernant les critères de qualité de vie suivants par ordre décroissant : émotionnel, fonctionnel, somatique et relationnel. Plus précisément, le déficit d’information porte respectivement sur les troubles de l’humeur, la gêne dans la vie quotidienne et de loisirs, les douleurs et les difficultés de communication publique notamment au téléphone. Néanmoins, la grande majorité des patients confirment leur consentement (91,6 %). Les moyens proposés pour améliorer le manque d’information et la validité du consentement sont par ordre décroissant : la présence d’une personne de confiance (61,6 %), une consultation longue avec le médecin (55,5 %) et plus accessoirement la présentation d’un film court (41,7 %), privilégiant ainsi largement l’accompagnement du patient à toutes les étapes de sa prise en charge. La méthode statistique a été appliquée pour rechercher une corrélation significative entre diverses variables qualitatives ou quantitatives (p < 0,05). Les différents biais méthodologiques de l’étude, les résultats relatifs à la qualité de vie et les réflexions éthiques issues des données concernant l’information sont discutés en comparaison avec les données de la littérature. Une étude complémentaire est nécessaire pour confronter le point de vue des patients avec celui des divers professionnels concernés. Mots clés : laryngectomie totale-qualité de vie-information-consentement.

Eléments pour une étude épistémologique de l’éthique médicale

Auteur: 
Bismut Marie
Date de publication: 
2006
Fichier attaché: 

Type de document:

Comment les soignés et les soignants accueillent-ils les décisions d’admission ou de refus en réanimation dans un centre de lutte contre le cancer?

Auteur: 
Raynard Bruno
Date de publication: 
2005
Fichier attaché: 

Type de document:

Interruption sélective de grossesse pour pathologie grave d’un jumeau : étude des pratiques auprès des Centres Pluridisciplinaires de Diagnostic PréNatal

Auteur: 
Goussot-Souchet Michèle
Date de publication: 
2005
Fichier attaché: 

Type de document:

Pages

S'abonner à RSS - 2ème année de Master/DEA